Rien à cacher : Commentaires

De la part de Laurent (ART informatique)
Pour commencer, voici des informations pouvant être communiquées aux adhérents via le blog de l’association :
– Pour les informations générales, visiter http://www.ssi.gouv.fr et https://www.cnil.fr

– Pour aller un peu plus loin : http://www.secnumacademie.gouv.fr

– OUTILS à mettre en place pour avoir une protection convenable :
pare-feu, anti-virus et anti-spam, maintenus à jour (mises à jour quotidiennes).
Attention : la mise en place de ces outils ne dispense pas d’être vigilant et attentif à tous les évènements inhabituels.

– WIFI:
. Activer le Wifi uniquement si on en a besoin.
Idem pour les autres moyens de communication sans fil d’ailleurs (Bluetooth par exemple).
. Ne pas mémoriser les points d’accès auxquels vous vous connectez.
. Si vous utilisez des Wifi publics, toujours utiliser des communications chiffrées. Au minimum des sites en « https » et préférablement des vpn.

– SAUVEGARDES : une bonne pratique est le 321,
(au moins) 3 jeux de sauvegarde, sur (au moins) 2 supports différents, avec (au moins) 1 support externalisé.

– Ne JAMAIS communiquer ses MOTS DE PASSE et penser à verrouiller sa session de travail quand on s’absente de son poste, même peu de temps. Sous Windows, la touche Windows + L permet de verrouiller sa session, il y a surement un équivalent sous MAC.

– Lors des remplacements de matériel, penser à supprimer les données qui s’y trouvent de manière sécurisée ou exigez de votre prestataire ou revendeur une attestation d’effacement des disques.

– WEBCAM des équipements : les MASQUER quand elles ne sont pas utilisées.

Pour revenir un peu plus sur le sujet du film :
– Des moteurs de recherche qui garantissent ne pas s’intéresser à la vie privée :
https://duckduckgo.com,
https://www.qwant.com,
https://www.ixquick.com,
https://search.disconnect.me.
A noter que les 2 derniers s’appuient sur d’autres moteurs de recherche, mais ne leur transmettent pas d’informations sur les internautes.
– Le moteur de recherche QWANT propose aussi une version « junior » : https://www.qwantjunior.com
Personnellement, je préconise l’utilisation de FIREFOX (fondation Mozilla) plutôt que les navigateurs fournis en standard par les éditeurs d’OS (Internet Explorer, Google Chrome, etc.).
Quelque plugins intéressant qui peuvent être ajoutés à Firefox :
– Lightbeeam : permet de visualiser les requêtes vers les sites tiers (tracking).
– Privacy badger : permet de bloquer les régies publicitaires, les cookies qui permettent le tracking, etc.
– Smart Referer : permet de masquer ses traces de navigation.

Pour terminer, quelqu’un m’a demandé comment supprimer les points d’accès WiFi mémorisés sur un iPhone.
Voici les infos que j’ai pu obtenir (je n’ai pas été en mesure de tester cette procédure) :
– Sélectionner Réglages,
– Sélectionner WiFi,
– Sélectionner le point d’accès WiFi à supprimer,
– Appuyer sur Oublier ce réseau,
– Confirmer,
– Revenir à l’écran d’accueil.

 

Pour en savoir plus: Vivre sans google (document à télécharger)

5 thoughts on “Rien à cacher : Commentaires

  1. La remarque “dans mon village tout le monde savait tout ce que tout le monde faisait” est très intéressante à 2 titres.
    Premièrement, on dit “savait tout”, mais le niveau de détail et d’exhaustivité de ce “tout savoir” n’a rien à voir avec ce qu’on peut faire aujourd’hui avec les techniques présentées dans le film.
    Un bon exemple est la géolocalisation, qui permet de savoir minute après minute qui fait quoi avec qui et à quel endroit.
    Deuxièmement, et c’est le plus important peut être, dans le village, je sais tout sur tout le monde, mais tout le monde sait tout sur moi. Il y a donc une réciprocité, une symétrie, un équilibre.
    Dans le cas qui nous occupe, je ne sais pas grand-chose de celui qui collecte les informations et qui surveille, On est donc dans une situation très asymétrique et très déséquilibrée, ce qui ne me semble pas être une bonne chose.

  2. Puisque la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme stipule en son Article 12 que
    » Nul ne sera l’objet d’immixtions arbitraires dans sa vie privée, son domicile ou sa correspondance, ni d’atteintes à son honneur ou à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la Loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes »

    Devant la prolifération des « profilages » conduits par de gros opérateurs économiques et devant la progression continue de la surveillance des citoyens par les Etats,
    Qu’attend l’ONU,pour proposer une convention internationale à faire ratifier par ses membres, sur la protection de la vie privée ?

  3. Beaucoup croient que Change.org est une association sans but lucratif, animée d’idéaux progressistes. En réalité, c’est une véritable entreprise, Change.org Inc, créée dans le Delaware, un paradis fiscal américain,
    Et c’est vrai qu’elle permet à n’importe qui de lancer gratuitement des pétitions et remplit une fonction sociale : permettre jusqu’au dernier sans domicile fixe de s’exprimer.
    Mais elle réalise des profits avec les pétitions sponsorisées, là où le client paie (en gros 1 euro par adresse électonique !) pour réussir à contacter ceux qui seront probablement les plus enclins à signer et à donner de l’argent dans les campagnes de récolte de fonds.

    Comment fait Change.org pour le savoir ? Chaque fois que nous souscrivons à un appel, elle accumule des informations sur nous et nous profile. Et comme l’a expliqué clairement la revue américaine Wired : « si vous avez signé une pétition sur la justice, vous avez une probabilité 6,3 fois supérieure d’en signer une sur la justice économique, 4,4 d’en signer une sur les droits des immigrés et 4 fois d’en signer une autre encore sur l’éducation. »

    Celui qui souscrit à une pétition devrait d’abord lire soigneusement les règles relatives à la vie privée,
    mais combien le font et combien comprennent réellement que, lorsqu’ils signent une pétition sponsorisée,
    il suffit qu’ils laissent cochée la mention « Tenez-moi informé de cette pétition » pour que leur adresse électronique soit vendue par Change.org à ses clients qui ont payé pour cela ?

Comments are closed.