Résumé
du Débat après projection sur la Dette Publique
«  Ne nous prenons
plus la Dette ! 
»
         Ciné Citoyen NC, 26 novembre 2013 
Préalable :                              
Des participants
ont cité des ouvrages, des sites, un reportage sur les Grandes
Crises ;  il est proposé d’envoyer
ces références à c6toyen@gmail.com ; une sélection sera mise sur le blog
afin de prolonger infos et réflexions, sans polémiques partisanes.
Merci !
Une spectatrice a compris ..
pourquoi sa Banque n’a pas voulu lui ouvrir un Compte Epargne !
Des critiques sur :
à Rocard, qui dénonce 
aujourd’hui  la loi de 1973,  à l’origine de l’endettement actuel de
l’Etat, mais il n’a rien fait pour l’abroger quand il était 1er Ministre. Au
contraire, il l’a entérinée.
à L’Allemagne, qui s’en sort économiquement mieux que
les autres pays de l’UE ; mais c’est aux dépens de ses salariés sous –
payés ( 1,80 Euros de l’heure ) : ce sont les gens ordinaires qui paient la
dette de leur pays
à La censure quasi permanente des grands médias grace
aux « nouveaux chiens de garde » sur les véritables causes  de la Dette Publique. Le Débat Citoyen,
fondamental en Démocratie, doit être mis en place. La plupart des citoyens ne
sont même pas informés de cette situation.
àLes « apatrides » du Capital international,
véritables Maitres du Monde.
à «  Les assassins financiers » 
appuyés par le  FMI ont ruiné les Pays en
voie de dévelop- pement en les faisant se surendetter , et en épuisant leurs
richesses naturelles .
à Les banques exercent mal leur mission: faciliter le
rapport entre ceux qui ont besoin d’argent et ceux qui en ont (trop) à placer. Elles
devraient prêter à un taux convenable.
Elles exercent sur les autorités un chantage permanent : menace de prêter
moins si on les oblige à mieux capitaliser ( réserves fractionnaires) ou à
faire moins de profits.
Autres remarques
Décisions du dernier G20 de St Pétersbourg contre les Paradis Fiscaux , mais elles
ne seront appliquées que dans quelques années…
L’inflation pénalise surtout les grandes fortunes , pas les
petites gens .
  Des propositions pour en sortir :
 – Faire voter une loi
pour séparer effectivement Banques de dépôts et Banques d’affaires
sans sortir de l’ UE ; 
selon l’article 50 de la Constitution de l’UE, faut il l’accord unanime des  pays 
membres pour quitter l’Union ? (après vérification : NON )
–  Brandir la menace
du défaut de paiement pour obtenir «  quelque  chose » ;  On peut garder      l’Euro et ne pas payer la Dette .
–    Selon
l’économiste Fr. Asselineau , l’Euro est « intenable » et
condamné à terme : il faut prendre les devants, pour se sortir de cette Dette
qui va nous broyer .
– Repenser la Démocratie,  réécrire une Constitution, réguler les Banques
.
– Sortir de l’UE et redonner à la Banque Centrale sa place
pour pouvoir reprêter à l’Etat et aux
   collectivités locales sans intérêt.
 –  Faire défaut à la Dette et réguler les
Marchés financiers .
  – Modifier
l’article 3 de la Constitution car actuellement on ne peut révoquer les  élus qui ne             tiennent pas leurs promesses .
C’est possible.
  – La création d’une «  monnaie
locale » complémentaire pour sortir de l’Euro, sous contrôle   
      citoyen : 1 Franc = 1 Euro . La masse
monétaire est stockée en épargne .
Certains ont mis en parallèle l’Islande et  la Nouvelle Calédonie : deux petites îles,
de 300 000 habitants ; montant de la Dette NC ? solutionner leur
dette après un débat démocratique.
Sujet à inscrire aux débats lors des échéances électorales de 2014.
 
                        
           
             NE NOUS PRENONS PLUS LA DETTE  !
En trente ans, la CRISE de la “DETTE PUBLIQUE” a gagné
tous les pays occidentaux.
Elle impose des mesures d’austérité, paralyse les
politiques nationales, menace les fondements de l’Union
Européenne.
On reproche aux Etats de vivre au dessus de leurs
moyens…
Quelles ressources  a t-on réduit ? 
Quelles sont les dépenses nouvelles ?
Avec les mesures
d’austérité,  sommes nous en bonne voie ?
Et si l’essentiel du problème était ailleurs : dans une
logique et des mécanismes simples, bien cachés, à l’origine d’un cercle vicieux
d’endettement… Y a t-il  d’autres remèdes que davantage d’impôts et
moins de dépenses sociales ?

Sur toutes ces interrogations, l’équipe du
CinéCitoyen vous propose un passionnant montage d’interviews et de films
d’animation.
La projection sera suivie d’un débat,  avec
participation d’économistes soucieux .. d’être clairs.

Pour la bande annonce –> voir la vidéo ci-dessous :

Pour les + courageux, une animation sur la Banque Centrale (brrr)


voici un lien concernant “la vérité sur le cholestérol” : qui illustrent bien l’inutilité des statines dans le traitement du mauvais cholestérol.

 http://news.doctissimo.fr/Sante/La-verite-sur-le-cholesterol-le-livre-polemique-du-Pr-Even-31290

Philippe even

Vous souvenez vous du Cholestérol ? son excès frapperait des millions de
français…
Relisez BIEN l’interview ci-dessous du professeur de Lorgeril,
chercheur et cardiologue,
qui a révélé l’arnaque  dans son livre (2008)
Cholestérol, Mensonges et Propagande :  Tout est dit très clairement


Cholestérol
: “7 millions de Français prennent un traitement pour rien !”

Le Point.fr – Publié le 16/02/2013  Le Dr Michel de Lorgeril, cardiologue et chercheur, alerte
depuis plus de dix ans sur le mauvais procès fait au cholestérol et les dangers
des médicaments anti-cholestérol.


 


Le Point.fr : Le cholestérol ne serait donc pas dangereux ?
Dr Michel de Lorgeril : Au contraire ! Il est à l’origine d’un nombre incalculable
de fonctions, indispensable au bon fonctionnement des cellules, des muscles,
des neurones, du coeur, du cerveau et de la digestion.
Sans lui, pas de communication entre les cellules ; il est à l’origine des
hormones sexuelles, de celles du stress, de la reproduction, et de la très
précieuse vitamine D. Le perturber avec des médicaments, c’est jouer à
l’apprenti sorcier.

Pourtant, on parle du mauvais cholestérol…    Il
n’y a pas de cholestérol bon ou mauvais, c’est un mythe
.
Ce qui est mesuré n’est pas le cholestérol mais ses transporteurs : les lipoprotéines
ou LDL (désignées comme mauvais cholestérol) transportent le cholestérol du
foie, où il est fabriqué, vers les tissus qui en ont besoin, et les HDL
transportent les excédents des tissus vers le foie. C’est tout.
Il ne serait pas responsable des accidents cardiovasculaires, comme on le
dit ?
(…) c’est seulement un médiocre marqueur de risques. Mais pour
connaître les risques cardiovasculaires, mieux vaut interroger les gens pour
savoir comment ils vivent vraiment et examiner consciencieusement chaque artère
par la palpation et le stéthoscope.
D’après, vous le cholestérol ne bouche pas les artères…
Tous les cardiologues savent qu’un infarctus
du myocarde
est dû à une occlusion artérielle aiguë, elle-même toujours
causée par la formation d’un caillot de sang. Or, on connaît bien le processus
biologique qui conduit à ce phénomène : plaquettes sanguines, fibrinolyse,
coagulation du sang… Cela n’a rien à
voir avec le cholestérol !
On a aussi accusé le cholestérol d’être responsable
de l’altération lente
et progressive de l’artère (athérosclérose).

Cela est faux
, car, dans ce dernier cas, le cholestérol est présent au
maximum à 10 %.
Donc, prendre des anti-cholestérol ne servirait à rien ?
Prendre une statine, la principale classe d’anti-cholestérol, n’améliore
l’espérance de vie de personne. Aujourd’hui, les recommandations officielles
sont dépassées car fondées sur des études très anciennes.
Le discours classique incite toujours à prescrire des statines après un
infarctus du myocarde. Pourtant, toutes les études scientifiques récentes depuis
2005-2008, n’ont jamais pu vérifier cette hypothèse.
Il serait urgent de rediscuter de toutes ces recommandations officielles. Mais
ces dernières sont écrites lors de réunions de consensus, majoritairement
financées par l’industrie pharmaceutique, comme d’habitude. Personne n’a donc
intérêt à revenir sur des recommandations qui datent de plus de 15 ans. Enfin,
plus grave, 90 % des prescriptions sont destinées à des personnes qui n’ont
jamais eu d’infarctus et donc à des bien-portants ! On imagine le marché….

Combien de personnes sont concernées par les traitements ?
En France, environ 7 millions de personnes consomment plus ou moins
régulièrement des statines, soit 1,5 milliard d’euros de dépenses pour
l’Assurance maladie !
Avec les effets secondaires que l’on connaît.
Les patients peinent à faire entendre leurs plaintes de douleurs musculaires ou
de problèmes de mémoire (…) Pourtant, les douleurs musculaires sont un effet
bien connu des statines : 15 à 50 % des patients seraient concernés. Les
médecins n’osent pas arrêter le traitement, de crainte d’être poursuivis car
cela ne rentre pas dans la ligne des recommandations officielles.
Outre qu’elles sont inutiles, vous dites des statines qu’elles sont
dangereuses…
  Absolument. Malgré
les arguments du marketing, les statines n’ont aucun bon effet, sauf
baisser le taux de cholestérol,
ce qui, en réalité, ne protège
nullement le coeur
. Elles pourraient être éventuellement utiles
pour certaines pathologies rarissimes, et encore… En revanche, à forte ou à
moyenne dose, on augmente les risques de cancer, de troubles sexuels, de
diabètes, des risques également oculaires, cognitifs, voire psychiatriques, et
on empoisonne les muscles.

Quelle est la solution?  (…)
On essaie de résoudre ce problème tout en préservant le business. Les États et
les autorités sanitaires ne veulent surtout pas un mouvement de panique. Les statines sont le plus gros marché du
médicament mondial
. Imaginez 30 millions d’Améri- cains qui ont pris des
statines pendant X années, à qui on annonce un beau matin qu’on a augmenté de
50 % leur risque d’avoir un cancer, alors que les données existent depuis 10
ans… Le genre de scandale qu’on essaie d’éviter.
Que conseillez-vous donc aux gens qui ont du cholestérol ? Il peut
être un marqueur, très peu fiable, d’un risque cardiovasculaire, mais ce sont
surtout nos habitudes de vie qui sont en cause : le tabac, la sédentarité, une
mauvaise gestion du stress et l’alimentation. (…)Il faut tout simplement
privilégier une diète méditerranéenne : peu de crème, de viande, de beurre
et privilégier des aliments de qualité, sans pesticides, de l’huile d’olive,
des poissons, des céréales complètes, des fruits et légumes… et parfois un
bon verre de vin !
Et à ceux qui ont déjà fait un infarctus?  On leur
raconte des mensonges !

Personne n’est condamné parce qu’il a déjà fait un infarctus ! On peut sauver
son coeur et retrouver un risque comparable à ceux qui n’ont jamais eu
d’infarctus par une réforme de son mode de vie, et cela sans statines. L’effort
doit porter là-dessus.

Et puis .. un bel exemple : comment une revue “scientifique” peut nous
embrouiller => cf article et  vidéo de Sciences et Avenir de sept. 2009
http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/cholesterol/20130902.OBS5213/cholesterol-entre-vrais-espoirs-et-fausse-piste.html
http://www.youtube.com/watch?v=vIbEnuf0Suc

On y mixe
hypothèses, certitudes et erreurs ( on ne “souffre” pas du cholestérol )
on
y parle de Vérité sans dire Comment et par Qui des erreurs énormes (et
profitables)  ont perduré
on évoque une prise de conscience en 2013 sans même
nommer le professeur de Lorgeril (voir + haut) (2008)
On nous annonce que la
“communauté scientifique”  est déjà sur le “vrai espoir” d’une “molécule
révolutionnaire “

A méditer 

Mardi 24 septembre  17h 45
Les Nouveaux Chiens de Garde ( 1h20) (G.
Balbastre 2012)
intervenant : un journaliste local
les Medias : quelle
indépendance ? info ou intox ? décryptages
http://www.lesnouveauxchiensdegarde.com/

Jeudi 24 octobre  19h et Mardi 29 octobre 19h
Maladies à Vendre 52 mn
de
A. Georget et M. Borch-Jacobsen

Des maladies
inventées pour élargir le marché des médicaments
http://www.filmsdocumentaires.com/films/1517-maladies-a-vendre

Mardi 26 novembre 18h
La
Dette Publique, Arnaque du Siècle
?
+ Le mécanisme de la création monétaire
plusieurs courtes vidéos  ( Dessins animés + E. Chouard)
le hold up incroyable
de la Finance
+ Confessions d’un corrupteur de nations (J.
Perkins) (12 mn)
la dette : instrument d’asservissement des
peuples

Commentaires des
journalistes présents (*)
 

Film
intéressant mais un peu caricatural : ne pas assimiler aux grands
présentateurs, de connivence avec les responsables politiques et économiques,
l’ensemble des  journalistes qui tentent
de faire de leur mieux.

En NC la Télé n’est pas aussi inféodée que le film le laisse entendre. Relative
liberté de choix et de traitement des sujets. Ainsi on pourrait réaliser un
reportage sur les délits financiers…     


Mais : – Petit Territoire, tout le monde se connait, la proximité fait problème ;
non spécifique à la presse – Justice..

– Réticences des gens à s’exprimer sur des sujets sensibles

Evocation du rachat récent des Nouvelles, seul quotidien de NC, avec départ de
plusieurs journalistes.

Regret que des professionnels concernés 
ne soient venus exposer cette situation problématique.

Le travail des journalistes est gravement compromis s’ils ne peuvent protéger
leurs sources. Il faut exercer une grande vigilance citoyenne contre  cette menace très actuelle.

Parfois copiage ‘circulaire’ de l’info : ainsi un rédacteur en chef (en
métropole) cochait les articles qui lui plaisaient dans le Parisien et
demandait aux journalistes de faire des papiers similaires
Dépêches AFP :  ce sont des correspondants locaux qui
envoient des infos, pas toujours recoupées, mais reprises en boucle ; s’il
y a erreur, il est souvent trop tard pour rectifier.

Question : et le devoir d’objectivité
?
Réponse : l’on
doit et l’on peut être honnête, mais il n’est pas possible d’être « objectif ».

Ne pas confondre Vérité (respect des faits, des chiffres) et Réalité (
inaccessible, trop complexe).

Des adhérents remarquent : l’info
fabriquée,  scénarisée, aboutit  à déformer ou fausser la réalité.

 
Exemple
« chaud » :

un reportage télé sur Canala en
lien avec un procès d’assises, et qui donnera lieu à un sit in de
mécontentement devant RFO le lendemain car la population de Canala est montrée
sous un angle incomplet et partial. Le journaliste présent, chargé de l’enquête,
estime avoir fait le tour du sujet et dit que des responsables directement
concernés ont refusé de  s’exprimer..

Critiques sur la télé :

manque
de sujets d’investigation ; le format télé 
: briéveté (1 à 2mn) et  priorité
aux images : ce qui ne permet pas de développer les sujets en profondeur.

Actimed :
Evocation du remarquable travail de décryptage de l’information réalisé par
l’équipe d’Acrimed (Action Critique des Medias, voir leur site) qui a
d’ailleurs participé à la réalisation du film.

Les
Faits divers :

Observer la Une des Nouvelles : comment on « privilégie » 
certaines violences ainsi que l’émotionnel.
Manque de mise en perspective. Avec un fait divers mis en évidence, l’on
stigmatise une frange de la population. Alors que des études montrant le
contraire sont laissées de côté ; exemple à l’appui.

Comment
pourrions nous être mieux informés, moins manipulés ?
. national :
réorganiser un véritable pluralisme, comme le CNR (Conseil National de la
Résistance) l’avait recommandé et mis en place ; mais les organes de
presse se sont peu à peu re-concentrés.
. local :  internet, réseaux
associatifs,  espace critique dévolu dans
un  organe de presse ?
. au plan personnel : ne pas se limiter à une seule source d’infos,
surtout quotidienne ( manque de recul )
 

A
SUIVRE…

(*)
présents : à titre personnel un journaliste Télé et le rédacteur en chef
du Chien Bleu.
Des journalistes des Nouvelles, contactés, ont décliné notre invitation ;

DES SITES ET DES LIENS :



site officiel du documentaire avec le synopsis, la bande-annonce, des entretiens et d’autres liens sur le sujet : http://www.les nouveauxchiensdegarde.com 

            – une analyse du film, par Laurent Mauduit :  

            – la critique des medias :
pourquoi faire ? par Henri Mahler : 

DES  LIVRES :

– Les chiens de garde
( P. Nizan) 1932  ce livre est à Bernheim
– Les nouveaux chiens
de garde ( S. Halimi) 2005
– Economistes à gages ( S. Halimi) 2012
– La tyrannie de la communication (I. Ramonet) 2001
– L’opinion ça se travaille  (S. Halimi )
2002
– La manipulation des esprits .. et comment s’en protéger
(A. Dorozynski) 1984
– Combats pour les medias (Monde Diplomatique) 2005 
Possibilité de prêt CinéCitoyen 

DES DVD :

Medias et illusions
nécessaires  (Noam Chomsky) 1988
Chomsky est un décrypteur hors pair, il montre les dessous des cartes
visible sur Daily Motion ; emprunt possible à Ciné citoyen

 LIEU  : La FOL îlot Taragnat
21 Rue Taragnat – NOUMEA
 à 18Heures
Un documentaire réalisé par
Gilles Balbastre – Yannick Kergoat 
   
Thème : ” Médias  : Info ou Intox –> Décryptage “
Le film  sera suivi d’un débat  
(présence de journalistes locaux)
Tarif-adhésion 2013 pour 3 séances : 1000F
tarif spécial pour étudiants et chômeurs 
RENSEIGNEMENTS – CONTACTS :
Tél :82 11 77
Mél : c6toyen@gmail.com

Visionner la bande-annonce –> http://youtu.be/DYFB37tsCvk