1)- L’essentiel du débat :

Aprés un exposé introductif de Christine TREMBLAIS expliquant les mécanismes de la montée de la
dictature nazie en Allemagne
les interventions du public et des animateurs
ont porté sur des formes de dictatures plus actuelles :

  • à partir de l’explication de la dictature en Allemagne, on est arrivé à parler
    d’autres formes de dictature plus actuelles avec le pouvoir de l’argent et de la
    finance qui sont des formes de dictature moins voyantes mais tout aussi
    puissantes et qui tirent profit des nouvelles technologies.
  •  le débat a porté aussi sur l’éducation (ou le manque d’éducation) des jeunes, leur
    manque de repères et la pression qu’ils reçoivent pour être conformes aux
    autres. L’accent a été mis également sur l’attirance envers la violence (car
    présente dans les familles).

2)- l’exposé introductif de Christine Tremblais

LE CONTEXTE :
Installation de la dictature
dans un contexte de triple crise :
Crise morale et nationaliste: -Humiliation dûe à la défaite et au
Traité de Versailles vu comme un     «Diktat»
qui affaiblit l’Allemagne : traumatisme et ressentiment, d’où exacerbation du
nationalisme.
Crise politique :: République de Weimar fragilisée par des
tentatives de révolution communiste (Rosa Luxembourg) et d’autre part des«
Corps francs», groupes d’extrême-droite menées par des officiers nationalistes,
assassinats politiques perpétrés. Incapacité du gouvernement et partis
traditionnels à résoudre la crise, méfiance
Crise économique et sociale:
crise
économique grave marquée par hyperinflation : la monnaie ne vaut plus rien, effondrement
monétaire.
Crise
sociale : l’inflation ruine une partie des classes moyennes, augmentation du
chômage ( 6 millions de chômeurs). d’où agitation sociale (grèves).
Peur des
possédants (industriels, grands propriétaires) vis-à-vis des communistes, peur
de la contagion révolutionnaire.
LES MECANISMES DE L’ARRIVEE AU
POUVOIR
HITLER profite de la détresse
des chômeurs, des sentiments nationalistes et de la peur du communisme chez les
industriels.
Son parti NSDAP faible au
départ (2,6 °/0 des voix aux législatives de 1928) devient en 1930 le 2ème
parti derrière le PS.
Élections législatives de
juillet 32, le NSDAP franchit la barre des 37 °/0• et le 30 janvier 1933, le Pt
de la République, le maréchal
Hindenbour nomme Hitler chancelier. A quoi est dû ce succès ?
ressentiment
contre une classe politique jugée inefficace et corrompue, contre les
capitalistes « profiteurs de guerre »
soutien des
milieux d’affaires par peur du communisme
promesses
et aura, charisme dans les discours vis-à-vis des chômeurs
 bouc-émissaire à la crise : les juifs,
programme raciste.
Entretien
de l’esprit de groupe (cf film) : salut, un chef charismatique auquel on doit
obéissance, un slogan, un emblème pour la manipulation des esprits et une
idéologie : RACISME, NATIONALISME (abrogation du traité de Versailles),
EXPANSIONNISME : UN Reich fondé sur l’expansion territoriale : la recherche de
l’espace vital.

3)- Chronologie détaillée du débat (4 vidéos d’une durée
totale de 1h 07mn) 

Aprés 8 mois d’existence l’association met en ligne ce clip de présentation qui reprend les projections passées en 2013 et 2014 .
Une présentation des objectifs, des membres, des contacts et des tarifs de Ciné Citoyen est proposée.

               De l’émotion   à la réflexion
         

Ciné Citoyen vous invite à sa 2ème projection 2014

Avec
le film de Iciar Bollain « Même la pluie »
suivi
d’un débat avec la participation d’invités

Quand l’Histoire et
l’Actualité se rencontrent en Bolivie :
De Christophe
Colomb à une multinationale de l’eau …
MARDI
22 AVRIL   à 17 H 45
AUDITORIUM de la
PROVINCE SUD 
 


Adhésion 2014 (10 films) : 3000 f   à prendre sur place
    Réductions pour jeunes et étudiants
Site www.cinecitoyen-nc.blogspot.com     Tél :
82 11 77
     
E-mail :
c6toyen@gmail.com

 
      Avec le soutien de la Mairie de Nouméa                          

   
 

   
  
 Et tout devient simple ! 
    
     De récentes études le
confirment : les femmes ont un champ visuel plus large que celui des hommes.
Elles voient tout ! Cette particularité remonte, parait-il, aux temps
préhistoriques ou durant des millénaires, les femmes ont dû tout surveiller dans
la grotte (le feu, les marmots, les prédateurs) pendant que l’homme allait au
mammouth, loin du foyer.

Ce qui explique, au passage, la raison
pour laquelle l’homme réussit toujours à retrouver sa tanière alors que la femme
est un peu paumée dès qu’on lui met une carte routière entre les mains. C’est
connu. Ce particularisme peut aussi éclairer une question de
société revenue soudain au devant de l’actualité : qui fait le ménage à la
maison ? 
L’homme, en raison de la faiblesse de son champ
visuel, souffre d’un handicap manifeste. Depuis l’antiquité, il a dû mettre la
main en visière pour regarder au loin l’état de la mer, le vol des oiseaux et le
profil des nuages pour son labeur quotidien.
    Il a développé une acuité
lointaine donc intelligente, qui, par ricochet, a réduit son champ visuel
périphérique et sa capacité à bien distinguer certains détails de près. 
Ainsi la femme dit à l’homme : « tu vois la poussière
là ? ” l’homme répond invariablement «
de la poussière, où çà ? »
     C’est scientifiquement prouvé, l’homme ne
voit pas la poussière alors qu’il voit très bien, de loin, la marque de la
nouvelle voiture du voisin, ou le string de la voisine, comme au temps jadis où
il chassait l’antilope.
 Cette étroitesse du champ visuel
explique aussi la raison pour laquelle l’homme n’est pas fait pour la vaisselle.
83,67 % des assiettes ébréchées sont directement en lien avec cette incapacité
de l’homme à bien distinguer tous les obstacles angulaires situés entre l’évier
et le placard. Bing ! Et souvent la femme doit intervenir (« laisse, je vais le
faire moi-même »), consciente de la déficience visuelle de son descendant de
chasseur. Ce handicap se vérifie aussi dans le test du frigo.
L’homme est capable de trouver des aliments dont il connait le
pré-positionnement dans l’espace, comme les bières ou les glaçons. En
revanche, le test de la plaquette de beurre est implacable. L’homme ouvre le
frigo. Conscient de l’étroitesse de son champ orbital, il regarde à droite, à
gauche, en haut, en bas. Mais du coup, il ne pense pas à regarder au milieu, là
où justement se trouve la plaquette de beurre.Et ne parlons pas de
la machine à laver et de sa programmation réservée à des êtres qui voient de
près. L’homme voit loin et c’est ce qui fait sa puissance.
 Alors
devant tant d’évidences, peut-être faut-il cesser ‘évoquer le machisme ou la
fainéantise dans la réticence de l’homme à faire certaines tâches ménagères
au-dessus de ses forces. C’est juste une question de champ
visuel inadapté à l’étroitesse du territoire domestique.
Mais
il ne faut pas désespérer : maintenant que l’homme ne chasse presque plus, son
champ visuel va lui aussi s’élargir. Et un jour, il deviendra enfin l’égal de la
femme dans la maîtrise des arts ménagers. Disons, dans quelques millénaires…

(*) Bonne nouvelle !  Il y aura une autre séance sous trois mois, réservée aux
adhérents 2014.

Projection
bien appréciée du public ( environ 110 spectateurs ) ; beaucoup de rires –
surtout féminins 😉 . Une trentaine de personnes sont restées pour le débat,
animé par Stéphanie Milon Sabatier  (1)

L’Auditorium de la Province Sud est bien garni

Résumé du débat :

– Une spectatrice : les rapports H/F exposés dans ce film sont le produit
d’un formatage du à l’éducation, et non à nos hormones. Ainsi la différence de localisation de la parole dans
les cerveaux japonais  et européens résulte
des styles d’écriture différents dans ces deux cultures. Cette présentation
conforte des stéréotypes ! La Femme et l’Homme ainsi prédéterminés ne seront
pas près d’évoluer
.

– Un spectateur : certes il y a des exagérations, voire des caricatures, mais
c’est voulu : une démarche pour expliquer sans polémique, en faisant rire.
Et on peut  se reconnaître sans remise en
cause de notre « virilité » ou féminité. Ce film expose de manière
simple, pédagogique et amusante.
La personnalité et l’identité sexuelle viennent de l’éducation et des
hormones ; c’est un mélange subtil.

– Un spectateur : je me suis senti flashé plusieurs fois. Prendre
conscience de distorsions  dans la communication de tous les jours, c’est avoir des clés pour améliorer le fonctionnement
de mon couple.

— Un spectateur reproche à l’Education Nationale l’introduction de la Théorie
du Genre à l’école ; l’éducation sexuelle serait enseignée dès 7 ans. Il
redoute qu’un jour on ne fasse plus de différence entre garçon et fille.

— 
Un spectateur : en milieu mélanésien, le film aurait il le même
écho ? H et F s’y reconnaitraient-ils comme nous le faisons ?

Un spectateur : dommage que l’exposé ne soit fait que par un homme. A propos de l’origine de nos  différences ( biologie ou éducation ou les
deux), regarder les autres espèces animales…
— 
Quelques réponses de l’intervenante :
.
Les différences H/F : elles pré-existent biologiquement ; nos
cerveaux ne sont pas formés de

Environ 110 spectateurs se sont déplacés

manière identique (hémisphère gauche dit
« rationnel » plus développé pour l’homme,  plus de connexions entre les 2 hémisphères
par le corps calleux pour la femme) et ne réagissent pas de la même façon ;
attestées entre autres par des analyses scanners. Bien sûr il y a aussi des
facteurs socio éducatifs, d’ailleurs évolutifs. Ainsi, au cours des 30
« glorieuses »(1945-1975) , le côté masculin (commandement, analyse
pratique, esprit de compétition…) était encensé, privilégié. Aujourd’hui on
s’intéresse davantage aux spécificités féminines (empathie, entraide, bien-être
émotionnel…).


. Théorie du genre :  l’enfant de 7
ans, on lui fait des cours de sexualité. Dommage qu’on ne lui fasse pas plutôt
des cours pour savoir comment aimer l’autre dans un premier temps, alors que
l’on va apprendre si facilement un métier pendant plusieurs années d’étude.
Au sein d’une même famille, inconsciemment, on n’éduque pas un garçon comme une
fille. En général, le petit garçon a plus tendance à se comparer entre
pairs : qui est le fort, qui a la plus grosse… voiture.
La petite fille apprécie plus le partage d’intimité avec sa/ses meilleures
amies.
Invariants culturels d’un milieu à l’autre :
Apprendre à aimer est la base de notre relationnel, et c’est à la maison que
nous l’apprenons en premier lieu avec le modèle parental.
L’estime
de soi, l’amour de soi sont fondamentaux pour aimer par la suite l’autre dans
sa différence. 
C’est la base sur laquelle reposent les 4 piliers du couple, aussi unique
soit-il. 4 piliers cimentent les couples :
– le respect de l’autre, de sa différence
– la qualité de la communication
– la sexualité, en incluant la tendresse
– les projets communs, que l’on partage
 
(1)
Psychologue clinicienne, spécialisée en Conseil conjugal et familial, ayant
exercé au Relais de la Province Sud depuis sa création il y a 8 ans ; puis
installée en libérale, elle mène des thérapies conjugales et/ou familiales
d’approche systémique à domicile sur le Grand Nouméa.

 

Liste des livres en dépôt  pouvant être empruntés en prêt maximum de deux semaines par les membres de l’association CinéCitoyen au local FOL. .Il est souhaitable de ne pas les garder plus de deux semaines.

Titre Auteur Thématique Nombre
Les chiens de garde Paul Nizan Médias 1
Médias en campagne
Retours sur le référendum de 2005
Henri
Maler
Antoine Schwartz
Médias 4
Les nouveaux
chiens de garde
Serge Halimi Médias 2
Sur la télévision
suivi de L’emprise du journalisme
Pierre Bourdieu Médias 1
C’est plus grave que ce qu’on vous dit…   mais on peut s’en sortir! Pierre Larrouturou Crise 1
La crise et moi
Petit manuel de résistance au matraquage médiatico-économique
Anne-S Jacques Crise 2
La dette publique, une affaire rentable André-J
Holbecq
Philippe Derudder
Dette 2
Vive la banqueroute ! Thomas
Morel
François Ruffin
Dette 2
Leur dette, notre démocratie ! Attac Dette 1
Le complot de la réserve fédérale  Antony
Sutton
Dette  1
La face cachée des médicaments Nicole Delépine Médicaments 1
Cholestérol, mensonges et propagande Michel de lorgeril Médicaments 1
La
fabrique des malades
Dr S Boukris Médicaments 1
DES LIVRES A PROPOS DE LA DETTE ET LA CRISE



Ces livres peuvent être empruntés à
la mini bibliothèque du CinéCitoyen
FOL, 21 rue Taragnat, Vallée des
Colons ; mieux vaut tél avant  au 27
21 40
Si leur acquisition vous intéresse, vous pouvez aussi les commander à C6toyen@gmail.com


La crise et moi

Petit manuel de résistance au
matraquage médiatico-économique
Anne Sophie Jacques
dans un style vivant et accessible à tous, AS Jacques mène son enquête et passe
au karcher les idées reçues : si la France faisait défaut, une
catastrophe ? qui détient la dette ?..
http://www.babelio.com/livres/Jacques-La-Crise-et-moi-Petit-manuel-de-resistance-au-mat/467942
La dette publique, une affaire
rentable 
A qui profite le système ?
A-J Holbecq et Ph. Derudder
des économistes « citoyens » révèlent cette gigantesque
arnaque – pédagoquique et irréfutable
C’est
plus grave que ce qu’on vous dit..  
mais on peut s’en sortir !
Pierre
Larrouturou 2012
Un
livre simple, tonique, pertinent :15 solutions contre la crise économique
à appliquer d’urgence
Le piège de la Dette publique  Comment s’en
sortir
 ATTAC 2011
La dette publique, avant et pendant
la crise ; comment se libérer du joug des marchés financiers
Leur Dette, Notre Démocratie
ATTAC 2013
Payer la dette ou Préserver notre
Démocratie ? Montrer que la Dette ne provient pas d’un excès de dépenses
publiques. Présentation  des outils théoriques
et pratiques d’une nouvelle démocratie
http://www.france.attac.org/livres/leur-dette-notre-democratie
La Révolution Européenne
Fr. Delaisi
Pour ceux qui veulent approfondir, livre
incontournable sur les mécanismes économiques qui ont permis le rétablissement
spectaculaire ex nihilo de l’Allemagne ruinée par la crise de 1929
Sortez
nous de cette crise maintenant !
P. Krugman 2012 Prix Nobel
d’économie
Dans un style accessible, non dénué d’humour, P. Krugman explique pourquoi et
comment il faut abandonner la politique d’austérité
http://missiontice.ac-besancon.fr/ecogest/wp-content/uploads/2013/03/sortez-nous-de-cette-crise.pdf
Qui
va payer la crise ?
François Lenglet 2013
Surprenant : un chien de garde, défenseur du système et adepte du
« il faut rembourser la dette » 
amorce un virage conceptuel : « un véritable hold-up des
rentiers est en cours. Saurons nous l’arrêter ?
http://www.fayard.fr/qui-va-payer-la-crise-francois-lenglet
Vive
la Banqueroute !
FAKIR Editions    Comment la France a payé ses dettes depuis
Philippe Le Bel..
http://www.editions.fakirpresse.info/index.php/panier/view/productdetails/virtuemart_product_id/4/virtuemart_category_id/1
LA DETTE PUBLIQUE  : POUR ALLER
PLUS LOIN
A) 
LIENS  de certains passages de NOTRE MONTAGE
A voir ou revoir ..
=> DES
ANIMATIONS

PEDAGOGIQUES
par
nos amis belges : A qui profite la
dette ?http://vimeo.com/54299973  ( 4 mn)   jv 2013 ;
 la dette c’est
chouette
 
  Cl.
Autain et Cie ( 4 mn)



=> DES REVELATIONS-EXPLICATIONS

=>  DES SOLUTIONS
FAKIR      La Confiscation  (5 mn) 
2012
FAKIR      Le Fléchage   (4mn) 2012
O.
BONFOND Et si on arrêtait de
payer ?

    (27mn)  très très clair !

B) AUTRES SITES OU LIENS 
signalés par
FLORENT, quelques suggestions :
– ESSENTIEL une explication en 30
min TRÈS CLAIRE d’O. Bonfond  économiste belge qui parle aussi de
l’initiative française de l’audit de la dette 
(oui, grace à toi on l’a intégré à nottre montage, voir + haut NDLR) :
c bien de voir que des pays de l’UE autres que ceux du sud prennent aussi
conscience de cette arnaque pour s’unir et faire pression.
– FACULTATIF sketch sur le prêt bancaire, court et drôle pour détendre
l’atmosphère : (Les
banquiers sont vos amis, ils veulent votre bien : tout votre bien !)
Ouvertures (pour une 2eme
projection?):
=> les réserves fractionnaires sont en réalité de 1/50 (voire 1/100) au lieu
des 1/10 théoriques généralement évoqués:

=> ACCABLANT : Au nom de la loi je vous endette  .   http://www.youtube.com/watch?v=8olADkBzjeE#t=4
32min sur un livre-enquête approfondie sur le processus de la loi 1973 et ceux
qui l’ont porté. 
Très PRÉCIS ET PERTINENT, un peu politique … comme la crise ! élargit
parfois le thème de la dette remise dans le CONTEXTE ; intro jusqu’a 3mn 50
facultative ;  final de 4min éminemment politique  
=> POIGNANT : Discours sur la
dette africaine de Thomas SANKARA, dirigeant intègre, au sommet de l’OUA  en 1987
Discours avec humour qui fait mouche : il sera assassiné peu après. 
 http://www.youtube.com/watch?v=FhkqN6KTtJI
Au passage ça donne un autre
éclairage à l’histoire, non sous l’angle passionnel des idéaux, mais
celui de l’économie, plus rationnel et plus pertinent  pour décider… et comprendre un intérêt clé des
guerres : endetter les vaincus et leur enlever leur indépendance financière.
Difficile d’être concis sur ce sujet
PIERRE ANGULAIRE
       Résumé
du Débat après projection sur la Dette Publique
«  Ne nous prenons
plus la Dette ! 
»
         Ciné Citoyen NC, 26 novembre 2013 
Préalable :                              
Des participants
ont cité des ouvrages, des sites, un reportage sur les Grandes
Crises ;  il est proposé d’envoyer
ces références à c6toyen@gmail.com ; une sélection sera mise sur le blog
afin de prolonger infos et réflexions, sans polémiques partisanes.
Merci !
Une spectatrice a compris ..
pourquoi sa Banque n’a pas voulu lui ouvrir un Compte Epargne !
Des critiques sur :
à Rocard, qui dénonce 
aujourd’hui  la loi de 1973,  à l’origine de l’endettement actuel de
l’Etat, mais il n’a rien fait pour l’abroger quand il était 1er Ministre. Au
contraire, il l’a entérinée.
à L’Allemagne, qui s’en sort économiquement mieux que
les autres pays de l’UE ; mais c’est aux dépens de ses salariés sous –
payés ( 1,80 Euros de l’heure ) : ce sont les gens ordinaires qui paient la
dette de leur pays
à La censure quasi permanente des grands médias grace
aux « nouveaux chiens de garde » sur les véritables causes  de la Dette Publique. Le Débat Citoyen,
fondamental en Démocratie, doit être mis en place. La plupart des citoyens ne
sont même pas informés de cette situation.
àLes « apatrides » du Capital international,
véritables Maitres du Monde.
à «  Les assassins financiers » 
appuyés par le  FMI ont ruiné les Pays en
voie de dévelop- pement en les faisant se surendetter , et en épuisant leurs
richesses naturelles .
à Les banques exercent mal leur mission: faciliter le
rapport entre ceux qui ont besoin d’argent et ceux qui en ont (trop) à placer. Elles
devraient prêter à un taux convenable.
Elles exercent sur les autorités un chantage permanent : menace de prêter
moins si on les oblige à mieux capitaliser ( réserves fractionnaires) ou à
faire moins de profits.
Autres remarques
Décisions du dernier G20 de St Pétersbourg contre les Paradis Fiscaux , mais elles
ne seront appliquées que dans quelques années…
L’inflation pénalise surtout les grandes fortunes , pas les
petites gens .
  Des propositions pour en sortir :
 – Faire voter une loi
pour séparer effectivement Banques de dépôts et Banques d’affaires
sans sortir de l’ UE ; 
selon l’article 50 de la Constitution de l’UE, faut il l’accord unanime des  pays 
membres pour quitter l’Union ? (après vérification : NON )
–  Brandir la menace
du défaut de paiement pour obtenir «  quelque  chose » ;  On peut garder      l’Euro et ne pas payer la Dette .
–    Selon
l’économiste Fr. Asselineau , l’Euro est « intenable » et
condamné à terme : il faut prendre les devants, pour se sortir de cette Dette
qui va nous broyer .
– Repenser la Démocratie,  réécrire une Constitution, réguler les Banques
.
– Sortir de l’UE et redonner à la Banque Centrale sa place
pour pouvoir reprêter à l’Etat et aux
   collectivités locales sans intérêt.
 –  Faire défaut à la Dette et réguler les
Marchés financiers .
  – Modifier
l’article 3 de la Constitution car actuellement on ne peut révoquer les  élus qui ne             tiennent pas leurs promesses .
C’est possible.
  – La création d’une «  monnaie
locale » complémentaire pour sortir de l’Euro, sous contrôle   
      citoyen : 1 Franc = 1 Euro . La masse
monétaire est stockée en épargne .
Certains ont mis en parallèle l’Islande et  la Nouvelle Calédonie : deux petites îles,
de 300 000 habitants ; montant de la Dette NC ? solutionner leur
dette après un débat démocratique.
Sujet à inscrire aux débats lors des échéances électorales de 2014.
 
                        
           
             NE NOUS PRENONS PLUS LA DETTE  !
En trente ans, la CRISE de la “DETTE PUBLIQUE” a gagné
tous les pays occidentaux.
Elle impose des mesures d’austérité, paralyse les
politiques nationales, menace les fondements de l’Union
Européenne.
On reproche aux Etats de vivre au dessus de leurs
moyens…
Quelles ressources  a t-on réduit ? 
Quelles sont les dépenses nouvelles ?
Avec les mesures
d’austérité,  sommes nous en bonne voie ?
Et si l’essentiel du problème était ailleurs : dans une
logique et des mécanismes simples, bien cachés, à l’origine d’un cercle vicieux
d’endettement… Y a t-il  d’autres remèdes que davantage d’impôts et
moins de dépenses sociales ?

Sur toutes ces interrogations, l’équipe du
CinéCitoyen vous propose un passionnant montage d’interviews et de films
d’animation.
La projection sera suivie d’un débat,  avec
participation d’économistes soucieux .. d’être clairs.

Pour la bande annonce –> voir la vidéo ci-dessous :

Pour les + courageux, une animation sur la Banque Centrale (brrr)


voici un lien concernant “la vérité sur le cholestérol” : qui illustrent bien l’inutilité des statines dans le traitement du mauvais cholestérol.

 http://news.doctissimo.fr/Sante/La-verite-sur-le-cholesterol-le-livre-polemique-du-Pr-Even-31290

Philippe even

Vous souvenez vous du Cholestérol ? son excès frapperait des millions de
français…
Relisez BIEN l’interview ci-dessous du professeur de Lorgeril,
chercheur et cardiologue,
qui a révélé l’arnaque  dans son livre (2008)
Cholestérol, Mensonges et Propagande :  Tout est dit très clairement


Cholestérol
: “7 millions de Français prennent un traitement pour rien !”

Le Point.fr – Publié le 16/02/2013  Le Dr Michel de Lorgeril, cardiologue et chercheur, alerte
depuis plus de dix ans sur le mauvais procès fait au cholestérol et les dangers
des médicaments anti-cholestérol.


 


Le Point.fr : Le cholestérol ne serait donc pas dangereux ?
Dr Michel de Lorgeril : Au contraire ! Il est à l’origine d’un nombre incalculable
de fonctions, indispensable au bon fonctionnement des cellules, des muscles,
des neurones, du coeur, du cerveau et de la digestion.
Sans lui, pas de communication entre les cellules ; il est à l’origine des
hormones sexuelles, de celles du stress, de la reproduction, et de la très
précieuse vitamine D. Le perturber avec des médicaments, c’est jouer à
l’apprenti sorcier.

Pourtant, on parle du mauvais cholestérol…    Il
n’y a pas de cholestérol bon ou mauvais, c’est un mythe
.
Ce qui est mesuré n’est pas le cholestérol mais ses transporteurs : les lipoprotéines
ou LDL (désignées comme mauvais cholestérol) transportent le cholestérol du
foie, où il est fabriqué, vers les tissus qui en ont besoin, et les HDL
transportent les excédents des tissus vers le foie. C’est tout.
Il ne serait pas responsable des accidents cardiovasculaires, comme on le
dit ?
(…) c’est seulement un médiocre marqueur de risques. Mais pour
connaître les risques cardiovasculaires, mieux vaut interroger les gens pour
savoir comment ils vivent vraiment et examiner consciencieusement chaque artère
par la palpation et le stéthoscope.
D’après, vous le cholestérol ne bouche pas les artères…
Tous les cardiologues savent qu’un infarctus
du myocarde
est dû à une occlusion artérielle aiguë, elle-même toujours
causée par la formation d’un caillot de sang. Or, on connaît bien le processus
biologique qui conduit à ce phénomène : plaquettes sanguines, fibrinolyse,
coagulation du sang… Cela n’a rien à
voir avec le cholestérol !
On a aussi accusé le cholestérol d’être responsable
de l’altération lente
et progressive de l’artère (athérosclérose).

Cela est faux
, car, dans ce dernier cas, le cholestérol est présent au
maximum à 10 %.
Donc, prendre des anti-cholestérol ne servirait à rien ?
Prendre une statine, la principale classe d’anti-cholestérol, n’améliore
l’espérance de vie de personne. Aujourd’hui, les recommandations officielles
sont dépassées car fondées sur des études très anciennes.
Le discours classique incite toujours à prescrire des statines après un
infarctus du myocarde. Pourtant, toutes les études scientifiques récentes depuis
2005-2008, n’ont jamais pu vérifier cette hypothèse.
Il serait urgent de rediscuter de toutes ces recommandations officielles. Mais
ces dernières sont écrites lors de réunions de consensus, majoritairement
financées par l’industrie pharmaceutique, comme d’habitude. Personne n’a donc
intérêt à revenir sur des recommandations qui datent de plus de 15 ans. Enfin,
plus grave, 90 % des prescriptions sont destinées à des personnes qui n’ont
jamais eu d’infarctus et donc à des bien-portants ! On imagine le marché….

Combien de personnes sont concernées par les traitements ?
En France, environ 7 millions de personnes consomment plus ou moins
régulièrement des statines, soit 1,5 milliard d’euros de dépenses pour
l’Assurance maladie !
Avec les effets secondaires que l’on connaît.
Les patients peinent à faire entendre leurs plaintes de douleurs musculaires ou
de problèmes de mémoire (…) Pourtant, les douleurs musculaires sont un effet
bien connu des statines : 15 à 50 % des patients seraient concernés. Les
médecins n’osent pas arrêter le traitement, de crainte d’être poursuivis car
cela ne rentre pas dans la ligne des recommandations officielles.
Outre qu’elles sont inutiles, vous dites des statines qu’elles sont
dangereuses…
  Absolument. Malgré
les arguments du marketing, les statines n’ont aucun bon effet, sauf
baisser le taux de cholestérol,
ce qui, en réalité, ne protège
nullement le coeur
. Elles pourraient être éventuellement utiles
pour certaines pathologies rarissimes, et encore… En revanche, à forte ou à
moyenne dose, on augmente les risques de cancer, de troubles sexuels, de
diabètes, des risques également oculaires, cognitifs, voire psychiatriques, et
on empoisonne les muscles.

Quelle est la solution?  (…)
On essaie de résoudre ce problème tout en préservant le business. Les États et
les autorités sanitaires ne veulent surtout pas un mouvement de panique. Les statines sont le plus gros marché du
médicament mondial
. Imaginez 30 millions d’Améri- cains qui ont pris des
statines pendant X années, à qui on annonce un beau matin qu’on a augmenté de
50 % leur risque d’avoir un cancer, alors que les données existent depuis 10
ans… Le genre de scandale qu’on essaie d’éviter.
Que conseillez-vous donc aux gens qui ont du cholestérol ? Il peut
être un marqueur, très peu fiable, d’un risque cardiovasculaire, mais ce sont
surtout nos habitudes de vie qui sont en cause : le tabac, la sédentarité, une
mauvaise gestion du stress et l’alimentation. (…)Il faut tout simplement
privilégier une diète méditerranéenne : peu de crème, de viande, de beurre
et privilégier des aliments de qualité, sans pesticides, de l’huile d’olive,
des poissons, des céréales complètes, des fruits et légumes… et parfois un
bon verre de vin !
Et à ceux qui ont déjà fait un infarctus?  On leur
raconte des mensonges !

Personne n’est condamné parce qu’il a déjà fait un infarctus ! On peut sauver
son coeur et retrouver un risque comparable à ceux qui n’ont jamais eu
d’infarctus par une réforme de son mode de vie, et cela sans statines. L’effort
doit porter là-dessus.

Et puis .. un bel exemple : comment une revue “scientifique” peut nous
embrouiller => cf article et  vidéo de Sciences et Avenir de sept. 2009
http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/cholesterol/20130902.OBS5213/cholesterol-entre-vrais-espoirs-et-fausse-piste.html
http://www.youtube.com/watch?v=vIbEnuf0Suc

On y mixe
hypothèses, certitudes et erreurs ( on ne “souffre” pas du cholestérol )
on
y parle de Vérité sans dire Comment et par Qui des erreurs énormes (et
profitables)  ont perduré
on évoque une prise de conscience en 2013 sans même
nommer le professeur de Lorgeril (voir + haut) (2008)
On nous annonce que la
“communauté scientifique”  est déjà sur le “vrai espoir” d’une “molécule
révolutionnaire “

A méditer 

Mardi 24 septembre  17h 45
Les Nouveaux Chiens de Garde ( 1h20) (G.
Balbastre 2012)
intervenant : un journaliste local
les Medias : quelle
indépendance ? info ou intox ? décryptages
http://www.lesnouveauxchiensdegarde.com/

Jeudi 24 octobre  19h et Mardi 29 octobre 19h
Maladies à Vendre 52 mn
de
A. Georget et M. Borch-Jacobsen

Des maladies
inventées pour élargir le marché des médicaments
http://www.filmsdocumentaires.com/films/1517-maladies-a-vendre

Mardi 26 novembre 18h
La
Dette Publique, Arnaque du Siècle
?
+ Le mécanisme de la création monétaire
plusieurs courtes vidéos  ( Dessins animés + E. Chouard)
le hold up incroyable
de la Finance
+ Confessions d’un corrupteur de nations (J.
Perkins) (12 mn)
la dette : instrument d’asservissement des
peuples

Commentaires des
journalistes présents (*)
 

Film
intéressant mais un peu caricatural : ne pas assimiler aux grands
présentateurs, de connivence avec les responsables politiques et économiques,
l’ensemble des  journalistes qui tentent
de faire de leur mieux.

En NC la Télé n’est pas aussi inféodée que le film le laisse entendre. Relative
liberté de choix et de traitement des sujets. Ainsi on pourrait réaliser un
reportage sur les délits financiers…     


Mais : – Petit Territoire, tout le monde se connait, la proximité fait problème ;
non spécifique à la presse – Justice..

– Réticences des gens à s’exprimer sur des sujets sensibles

Evocation du rachat récent des Nouvelles, seul quotidien de NC, avec départ de
plusieurs journalistes.

Regret que des professionnels concernés 
ne soient venus exposer cette situation problématique.

Le travail des journalistes est gravement compromis s’ils ne peuvent protéger
leurs sources. Il faut exercer une grande vigilance citoyenne contre  cette menace très actuelle.

Parfois copiage ‘circulaire’ de l’info : ainsi un rédacteur en chef (en
métropole) cochait les articles qui lui plaisaient dans le Parisien et
demandait aux journalistes de faire des papiers similaires
Dépêches AFP :  ce sont des correspondants locaux qui
envoient des infos, pas toujours recoupées, mais reprises en boucle ; s’il
y a erreur, il est souvent trop tard pour rectifier.

Question : et le devoir d’objectivité
?
Réponse : l’on
doit et l’on peut être honnête, mais il n’est pas possible d’être « objectif ».

Ne pas confondre Vérité (respect des faits, des chiffres) et Réalité (
inaccessible, trop complexe).

Des adhérents remarquent : l’info
fabriquée,  scénarisée, aboutit  à déformer ou fausser la réalité.

 
Exemple
« chaud » :

un reportage télé sur Canala en
lien avec un procès d’assises, et qui donnera lieu à un sit in de
mécontentement devant RFO le lendemain car la population de Canala est montrée
sous un angle incomplet et partial. Le journaliste présent, chargé de l’enquête,
estime avoir fait le tour du sujet et dit que des responsables directement
concernés ont refusé de  s’exprimer..

Critiques sur la télé :

manque
de sujets d’investigation ; le format télé 
: briéveté (1 à 2mn) et  priorité
aux images : ce qui ne permet pas de développer les sujets en profondeur.

Actimed :
Evocation du remarquable travail de décryptage de l’information réalisé par
l’équipe d’Acrimed (Action Critique des Medias, voir leur site) qui a
d’ailleurs participé à la réalisation du film.

Les
Faits divers :

Observer la Une des Nouvelles : comment on « privilégie » 
certaines violences ainsi que l’émotionnel.
Manque de mise en perspective. Avec un fait divers mis en évidence, l’on
stigmatise une frange de la population. Alors que des études montrant le
contraire sont laissées de côté ; exemple à l’appui.

Comment
pourrions nous être mieux informés, moins manipulés ?
. national :
réorganiser un véritable pluralisme, comme le CNR (Conseil National de la
Résistance) l’avait recommandé et mis en place ; mais les organes de
presse se sont peu à peu re-concentrés.
. local :  internet, réseaux
associatifs,  espace critique dévolu dans
un  organe de presse ?
. au plan personnel : ne pas se limiter à une seule source d’infos,
surtout quotidienne ( manque de recul )
 

A
SUIVRE…

(*)
présents : à titre personnel un journaliste Télé et le rédacteur en chef
du Chien Bleu.
Des journalistes des Nouvelles, contactés, ont décliné notre invitation ;

DES SITES ET DES LIENS :



site officiel du documentaire avec le synopsis, la bande-annonce, des entretiens et d’autres liens sur le sujet : http://www.les nouveauxchiensdegarde.com 

            – une analyse du film, par Laurent Mauduit :  

            – la critique des medias :
pourquoi faire ? par Henri Mahler : 

DES  LIVRES :

– Les chiens de garde
( P. Nizan) 1932  ce livre est à Bernheim
– Les nouveaux chiens
de garde ( S. Halimi) 2005
– Economistes à gages ( S. Halimi) 2012
– La tyrannie de la communication (I. Ramonet) 2001
– L’opinion ça se travaille  (S. Halimi )
2002
– La manipulation des esprits .. et comment s’en protéger
(A. Dorozynski) 1984
– Combats pour les medias (Monde Diplomatique) 2005 
Possibilité de prêt CinéCitoyen 

DES DVD :

Medias et illusions
nécessaires  (Noam Chomsky) 1988
Chomsky est un décrypteur hors pair, il montre les dessous des cartes
visible sur Daily Motion ; emprunt possible à Ciné citoyen

 LIEU  : La FOL îlot Taragnat
21 Rue Taragnat – NOUMEA
 à 18Heures
Un documentaire réalisé par
Gilles Balbastre – Yannick Kergoat 
   
Thème : ” Médias  : Info ou Intox –> Décryptage “
Le film  sera suivi d’un débat  
(présence de journalistes locaux)
Tarif-adhésion 2013 pour 3 séances : 1000F
tarif spécial pour étudiants et chômeurs 
RENSEIGNEMENTS – CONTACTS :
Tél :82 11 77
Mél : c6toyen@gmail.com

Visionner la bande-annonce –> http://youtu.be/DYFB37tsCvk