Prêt à jeter : le débat

 Après ce documentaire édifiant, avez-vous des témoignages personnels ? Et que faire ?

Dom : Deux points d’actu : On vient d’arrêter 3 conteneurs chargés de déchets qui partaient en Inde depuis la Réunion ; et pour réparer mon modem tombé en panne, on vient de me demander plus cher que pour en acheter un nouveau…

D : En cinq mois, sur le Territoire, j’ai du acheter 3 imprimantes, et 3 téléphones portables : pour un portable, le vendeur avait fixé la garantie à seulement 3 mois ; il est tombé en panne au bout de 3 mois et une semaine !

El : Je suis pour des mesures incitatives favorisant une économie circulaire comme une taxe sur les batteries qu’on ne peut enlever. Il y a beaucoup d’initiatives mais au final on a l’impression d’en rester au statu quo

B : Je vous propose deux contre exemples :
– j’ai eu par ma mère des socquettes en nylon inusable qui ont duré… 32 ans.
– et j’ai une gazinière du début des années 70, on l’a toujours, deux bruleurs partis en rouille ont pu être rachetés sur internet.
C’est comme pour la course à l’armement, il faut refuser la course au matériel !

Mike : L’adresse du programmateur russe ?
Comme dans le documentaire, réparer mon imprimante coûte plus cher que l’imprimante elle même.

A : J’ai une télévision imposante des années 90, jamais tombée en panne : une Philips

Di: Ma Nissan Xtrail de 2002 marchait très bien ; un soir elle n’a pas voulu repartir. On m’a d’abord dit : c’est la pompe à injection. Mais le spécialiste local, qui a le même problème, m’informe que Bosh n’en fabrique plus.
Puis, un test électronique montre que ce n’est pas la pompe : juste un petit process électronique de sécurité au démarrage. L’espoir renait.. Mais la société représentant Nissan ne le fera pas durer : on n’intervient plus sur ce point. Un électronicien qualifié essaiera de court circuiter le vilain bug, mais en vain. en fait plus,
Résultat : pour une puce de 10 000f, j’ai du vendre comme épave une voiture en bon état !

Cat : Moi aussi ; à cause d’un problème dans un petit circuit électronique ma voiture tombe en panne. On change la pièce. Elle marche bien un mois, puis retombe en panne, mais elle n’est plus garantie ! c’est le même circuit en cause mais cette fois ci je dois payer : Clio renault

A : Je signale un bon réparateur télés, décodeurs, magnétoscopes sur la route du 6ème km electropoli tel :442 525

B : j’ai acheté une Opel moka ; un mois après la garantie la vitre descendait toute seule : c’est la pièce électronique : 30 000 de réparation ….

K : j’ai acheté ma maison avec un lave vaisselle ancien ; ALD l’a réparé pour 10 000f ; il est maintenant mieux qu’un neuf

C : dans l’aviation il y a une petite particularité : les ingrédients mastics et colle. Ils avaient une vie sur étagère de 10 ans ; puis c’est passé à 2 ans ; aujourd’hui à 6 mois. Du coup il faut recommander fréquemment du matériel neuf qui coûte très cher à chaque fois

Chr mon ordinateur de bureau a 10 ans ; il est devenu instable ; changer un disque dur je sais pas faire, je vais être obligé de le changer ?

C : je signale Laurent Poinas 771305, un bon informaticien qui intervient à domicile

R : J’avais un rétroviseur cassé, il pendouillait. On m’a dit de le remplacer : plus de 10000 f…
Un « Mac Giver » local est intervenu : avec une perceuse il a tout arrangé en 2 minutes. Je peux donner son contact a qui demandera.

D : Nos invités de ce soir peuvent nous présenter des amorces de solution, à Nouméa

REPAIR CAFE
Didier réparateur bénévole présente Repair Café, association lancée par le mouvement Colibri.
Chaque 2 mois, un samedi matin, Colibri organise des cafés : le prochain est le 1
er juillet à l’entrée des tours de Magenta.
On peut venir avec du petit matériel, des vêtements à réparer, de la menuiserie à condition de participer, au moins d’assister à la réparation. La curiosité résout pas mal de problèmes. Il faut ouvrir l’appareil, voir ce qu’il a dans le ventre : c’est la mentalité de nos repairs café. Des produits qui paraissent en panne peuvent être réparés ; ou alors avec deux on peut en faire un.
On réussit à faire entre 20 et 30 réparations ; sans obligation de résultat ; ça dépend aussi du nombre de réparateurs disponibles. On est surpris de la demande.
Pour infos, aller sur le site
colibri.nc

ECO RECYCLE présenté par Vanessa
Entreprise familiale de réparation du gros électroménager, créée en 2009, située à Doniambo (près de St Vincent de Paul), On peut aussi recevoir du matériel à recycler. On répare avec des pièces d’occasion, beaucoup moins chères.
Actuellement les cartes électroniques sont souvent dans un gel, ou alors la pièce fait partie d’un moulage… Donc impossibilité de remplacer.
En cas de panne, les gens viennent trop souvent pour acheter une machine, sans même essayer de faire réparer. Pour les inciter on fait des devis gratuits visant à reconditionner.
Matériel non réparable : on le démantèle et tout part sur les filières du territoire. Mais sur une machine on peut recycler pas mal de choses.
Pour info : notre page faceboook, ou tél au 902 446.
En juillet on s’installera à Ducos en face d’Autoplat. dans ce nouveau dock, on s’occupera aussi des puces en électroménager avec du matériel de pointe ; et on se penchera sur les pannes programmées.

D : On peut aussi considérer des solutions plus collectives. L’obsolescence programmée nuit à l’environnement par les déchets induits ; s’intéresser au recyclage  et aux voies réglementaires .

TRECODEC présenté par Amélie https://www.trecodec.nc/espace-particuliers

Trecodec prend en charge six filières réglementées : piles, batteries au plomb, huiles de vidange, pneus, gros électroménager, prochainement emballages ..

Il faut obliger les importateurs à se préoccuper des déchets : ils s’en chargenteux mêmes ou la procédure est confiée à un organisme qui répond pour eux à la réglementation.
Au début Trecodec a beaucoup collecté.
Les filières sont financées en intégrant dans le coût du produit une « éco participation » reversée par les importateurs pour traiter ces déchets : 50 000 tonnes de déchets, 3 000 tonnes à déposer dans les déchetteries.
Il faut inciter les entreprises et réfléchir comment valoriser ces déchets, les conditionner puis les renvoyer par l’export ; par exemple trouver des marchés pour traiter des pneus. C’est difficile, pour info cela part en Australie où c’est démantelé puis envoyé au Japon.
On pourrait démanteler davantage les appareils, récupérer du matos informatique pour réparer nos ordinateurs. Importer des pièces détachées, cela coûte trop cher.

M : Quelle traçabilité de vos déchets en équipements ? Bruler les huiles usagées à Doniambo, est une solution … douteuse : microbes. montagne d’huile usagée à Ducos. En 2002 une filiale d’une multinationale a fait un sarcophage de béton : un beau cadeau laissé à nos futures générations

Amélie : traçabilité : on demande des chiffres, le suivi s’améliore.
La fosse à huile à Ducos était là avant réglementation. Il faudra développer une filière rentable pour la valorisation locale de la filière huile

D : Une approche plus collective ? celle de UFC QUE CHOISIR www.ufcnouvellecaledonie.nc présentée par Françoise et Marie Elisabeth.


UFC association de consommateurs, conseille les particuliers (sans se substituer à eux ) et oeuvre au plan national et local pour faire évoluer la législation.


UFC Que Choisir de N-Calédonie encourage les consommateurs calédoniens à faire jouer les garanties commerciales et légales, afin de mettre la pression sur les vendeurs et les fabricants. L’association a déjà accompagné, avec succès, des consommateurs en justice lorsque les vendeurs ne donnaient pas suite à leur demande. Elle appelle aussi les consommateurs à soutenir ses demandes d’affichage sur la réparabilité et d’extension des garanties légales.

Attention ! La garantie commerciale de 3 mois ou 6 mois, provient du vendeur mais elle n’exonère pas le fabricant des garanties légales qu’il vous doit et dont la durée est supérieure (en général, deux ans) ! La plupart des vendeurs et bien sur des acheteurs l’ignorent !

Pour en savoir +
http://www.ufcnouvellecaledonie.nc/garantie-des-produits-achetes-dans-un-commerce

http://www.ufcnouvellecaledonie.nc/les-garanties

Bientôt sur le site UFC le diaporama présenté à l’écran sur le combat qu’elle mène depuis des années contre l’obsolescence programmée, et une page sur les garanties légales et commerciales

A suivre !…

1 réponse
  1. Michel
    Michel dit :

    Ce film documentaire a fait largement référence aux propos de Serge latouche , professeur d’économie partisan de la décroissance ou plutôt de l’acroissance . Je suis allé m’intéresser à ses écrits et analyses.

    L’une de ses propositions est en phase avec le discours deFrançois Asselineau quand celui-ci parle de taxe verte sur les transports, d’augmentation de 20% du prix des carburants pour éviter, de ce fait, les délocalisations et l’impact sur l’environnement .

    Voici le lien d’une vidéo dailymotion :”la décroissance, une utopie ? ” (17 mn) par Serge Latouche
    http://www.dailymotion.com/video/x1ho9e_serge-latouche-la décroissance

    Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.