DES VACCINS… LE DEBAT

C- Rendu d’un débat intense

Nota : Les interventions ne sauraient engager CineCitoyen, dont l’objectif reste de favoriser l’expression d’opinions-analyses diverses, sans forcément les partager
( et surlignages ou mises en gras le + souvent involontaires !)

Film « controversé » ; annonce d’un article à charge dans l’Express [lire + : Clic Image gauche]  selon Pfr Fischer, le « Mr Vaccin » du Gouvernement français. Projection, puis surprise de la salle : ce documentaire de qualité incite à la réflexion, sa réalisatrice confirmée est l’auteure de plus de 25 films pour Arte et Fr2.

Le titre de l’article cité est abusif, et se veut factuel : en réalité, ni erreurs ni « fake news » ; mais des décalages avec les discours officiels. Ainsi La variole a bien été éradiquée en certains pays (Inde..) par des vaccinations ciblées ; les maladies infantiles sont bénignes en pays développés, etc.. Au final, des réserves somme toutes minimes, montées en épingle par la Presse.
lire l’article : https://cinecitoyen.org/wp-content/uploads/2023/09/V-H-Fischer-Express.pdf
Un point majeur de désaccord : Gardasil, vaccin anti HPV ou anti Cancer ? (voir + loin)

DEBAT – C.Rendu simplifié
Commentaires de la salle
On peut regretter que ce film ignore les énormes profits des firmes (Merck, Pfizer) avec conflits d’intérêt et scandales (Vioxx, Levothyrox), parfois lourdes condamnations

Quelle formation des médecins généralistes au vaccins ? Elle est minimaliste, et réservée aux Laboratoires ; donc peu d’objectivité, sauf sur le calendrier vaccinal..
en 2018, pour contourner une obligation de vente forcée (V. hexavalents) 11 vaccins ont été imposés aux nourrissons, sans vrai débat ; Pfr Fischer, déjà à la manoeuvre

le recours au vaccin systématique déresponsabilise les médecins, dont l’art et les actes devraient garder une part de singularité
retour sur l’alerte demandée par la Pr. Sud en début de séance : pour certains, intrusion contestable ; pour d’autres, merci de nous avoir permis un débat incisif.

GARDASIL (exposé de Terre de Santé)
Résumé : efficacité contre certains virus HPV ; contre le cancer du col, pas de preuve directe mais seulement des présomptions ; pas de lien de causalité virus-cancer ; donc désaccord avec le Pfr Fischer. Les medias simplifient abusivement.
Et il fau
dra attendre des décennies pour voir les résultats.
Mise en perspective de l’enjeu sanitaire : L’impact du cancer du col est 15 fois inférieur a celui du cancer du sein ; en NC, 5 décès en 2014.
En France,
malgré les recommandations du Comité ad hoc, on a priorisé les campagnes vaccinales (2007) sur le dépistage organisé (2018). Il faut mieux associer les deux.
Et permettre un consentement éclairé des familles. On en est loin.
Effets indésirables :mis en évidence lors des essais, minimisés lors des campagnes.

lien vers texte 2017 resté globalement d’actualité : http://web.archive.org/web/20170821063233/http:/terredesante.nc/medicaments/les-vaccins/vacciner-fille-cancer-col-uterus/

Commentaires de la salle
– le prix des injections est très élevé ( 40 000 fcp pour 2 doses)
la Santé publique doit intégrer les contraintes économiques : coûts et bénéfices ; C’est hallucinant de dépenser autant d’argent pour éviter aussi peu de cas et de décès
Mieux vau
drait prévenir d’autres maladies chroniques lourdes comme obésité, diabète ..
La priorité donnée à la vaccination interpelle.

PANDEMIES et VACCINS : Glissements sémantiques (Prof )
https://cinecitoyen.org/wp-content/uploads/2023/09/PANDEMIES-ET-VACCINS.pdf

Résumé : A notre époque, les mots changent de sens ; c’est source de confusions
Autrefois les pandémies 
étaient définies par un nombre élevé de décès.
En 2009 lors de la grippe H1N1
l’OMS a supprimé ce critère. Des mesures drastiques de santé publique peuvent alors être prises plus facilement.
De même la vaccination ‘’inoculation de virus affaiblis’ devient :« injection de produits stimulant le système immunitaire pour créer des anticorps »
Il y a c
onfusion entre médicament (qui soigne) et vaccin (qui prévient) ; “médicament préventif”  .. un oxymore ?
Attention : la molécule Spike n’est ni inactivée ni inoffensive…

Commentaire
Grosse différence entre un « vaccin » 2021 et les vaccins des années 1960,
On n’en a guère conscience, les médias occultent cet aspect
Pas seulement par la technique de fabrication … Il y a quelques années encore, les vaccins rapportaient peu aux Laboratoires ;
devenus
sources d’immenses bénéfices pour les grandes firmes, ça change tout !

LIBERTE D’EXPRESSION (Video de RéinfoSanté )

https://cinecitoyen.org/wp-content/uploads/2023/09/1-ReinfoSante.mp4

Résumé : Collectif créé pour se faire entendre, face à une pression vaccinale intense.
Il y a eu censure, des
citoyens et des soignants ; par les medias et les autorités sanitaires. Même des appels a la prudence, pour évoquer d’autres mesure préventives que le vaccin, signaler des effets secondaires,.
Les discours nuancés ont été délégitimés : les citoyens, en tant que « non qualifiés » ; et les professionnels de santé, vite sanctionnés et condamnés à se taire. Démocratie ou Totalitarisme  ?

Commentaires

un témoin sur le cas du Dr DC : surpris de cette interdiction d’exercer pour 4 mois pour une prise de parole publique pourtant très mesurée : elle a été enregistrée, chacun peut en prendre connaissance. Et le sursis sert a l’empêcher d’exprimer des doutes, même légitimes, pendant 5 ans. C’est bien une forme d’omerta.
Pourquoi une telle sévérité alors que des absurdités et des outrances, il y en a eu des tas de la part de ceux qui prônaient une vaccination massive ?
Pourquoi
pas de mobilisation chez les confrères pour dénoncer une sanction abusive ?

– Réponse d’un docteur : le Dr DC n’a tenu des propos ni sensés ni mesurés, a outrepassé son domaine d’expertise, et affirmé des choses qui se sont révélées fausses.

– Réponse du Dr DC, présent : je prends le droit de réponse malgré le risque du sursis ; on m’a reproché un « manque de prudence » sans jamais préciser en quoi ; et je n’ai fait que reprendre des sources officielles, ou des avis de grands spécialistes : est ce condamnable ?

– Dom Ch : je fais partie des médecins sanctionnés. Diplôme d’immunologie. On a été jusqu’à m’accuser d’incompétence professionnelle.. Après 5 expertises, je reçois ce jour la conclusion du Conseil de l’Ordre « pas en mesure de nous prononcer objectivement » Tout ça pour ça ?

OBLIGATION VACCINALE des SOIGNANTS ( Dr Leveque)
https://cinecitoyen.org/wp-content/uploads/2023/09/Avis5.png

https://cinecitoyen.org/wp-content/uploads/2023/09/AVIS_144.pdf

Résumé de l’Avis 144 du Conseil National Consultatif d’Ethique, juillet 2023
A
vis majoritaire assez flou justifiant avec réserves cette O.V.
Mais il est intéressant de signaler que 5 membres sur 18 ont émis un avis différent : cette O.V. des personnels n
e pourrait être acceptable … que si les essais ont démontré que, outre son innocuité, le vaccin
– bloque efficacement la transmission
– confère une immunité effective
contre la maladie
( et pas seulement ses formes graves, pour une durée
très limitée).
Nous savons que ce ne fut pas le cas
Par ailleurs, pour se protéger des compagnies pharmaceutiques, il est nécessaire de réfléchir aux enjeux économiques et à la qualification de “biens publics mondiaux”.

DEFENSE DES DROITS DES CITOYENS
par le CONSEIL de l’EUROPE

un juriste
signale une résolution du C.E. dès janvier 2021, soit avant même la mise sur le marché des vaccins : ce document détaillé est prémonitoire !
Conseil de l’Europe : institué en 1949, 46 pays, 800 millions de personnes, composé de représentants de haut niveau de chaque pays. Consultatif, il incarne un projet européen protecteur des citoyens : droits de l’Homme, démocratie, santé publique, etc.. en particulier le droit pour chacun a l’intégrité de son corps.
Vaccins contre la covid-19 : Considérations ETHIQUES, JURIDIQUES et PRATIQUES
Cette résolution 2361 insiste :
– sur la nécessité de prendre des p
récautions , car il v aura des abus ;
depuis 25 ans (voir résolutions précédentes) le problème est connu : la Santé avec les grands Labos est le 3ème secteur de corruption dans le monde
– en aucun cas, recours à l’Obligation Vaccinale
– et bien d’autres recommandations très judicieuses…
Chacun peut consulter cette résolution éclairante et détaillée, https://pace.coe.int/fr/files/29004/html
et regretter sa non application , ce dysfonctionnement troublant des institutions européennes

DG

5 réponses
  1. Gaston
    Gaston dit :

    en effet, on peut préciser que l’équipe du Noble a décerné son prix d ela PAIX a Obama en 2009, donc au début (!!!) de son double mandat alors que les USA n’ont jamais autant vendu d’armes, bombardé et fait de guerres que pendant cette période
    Alors, le Prix Nobel des années 2000 vaut il celui,des années 60 ? décidément ..

    Répondre
  2. Dominique MEGRAOUA
    Dominique MEGRAOUA dit :

    “Grosse différence entre un « vaccin » 2021 et les vaccins des années 1960”
    en effet, tant et si bien que les découvreurs viennent de recevoir le Prix Nobel !

    Répondre
    • DOMERGUE Florent
      DOMERGUE Florent dit :

      Le Dr Robert Malone a déclaré : « Kariko et Weissman reçoivent le prix Nobel, non pas pour avoir inventé les vaccins à ARNm (car c’est ce que j’ai fait), mais pour avoir ajouté la pseudouridine qui a permis de fabriquer un nombre illimité de toxines de pointe dans ce qui aurait pu être une plate-forme vaccinale sûre et efficace, si elle avait été développée en toute sécurité ».

      M. Malone a également critiqué l’intégrité du processus d’attribution, suggérant une influence indue de la part des géants pharmaceutiques. « Pfizer fait campagne pour cela depuis 2020 – au début, ils ont même prétendu (comme Kariko) qu’elle avait inventé la technologie de la plateforme vaccinale à ARNm. Pfizer fait des dons importants à l’Institut Karolinska, qui décerne le prix Nobel. La science a de nouveau été détournée par les grandes entreprises pharmaceutiques ».

      La décision d’honorer Karikó et Weissman tout en omettant des contributeurs clés tels que le Dr Robert Malone soulève des questions sur le récit qui est fait autour de la technologie de l’ARNm. Une chose est sûre : le COVID n’est qu’un début. Il s’ensuivra probablement d’autres campagnes visant à injecter davantage d’ARNm dans chaque homme, chaque femme et chaque enfant.

      Bientôt, la technologie ARNm sera utilisée pour les vaccins contre la grippe. Les partisans de cette technologie soulignent que l’adaptabilité de l’ARNm permet des temps de réponse plus rapides dans le développement de vaccins qui peuvent cibler avec plus de précision les souches de grippe en circulation, ce qui pourrait rendre les vaccins annuels contre la grippe [enfin] efficaces. Elle est aussi étudiée comme traitement potentiel de la drépanocytose et de la sclérose en plaques, une maladie auto-immune [ ça me rappelle le sketch des guignol ou Mr Sylvestre sort à chaque fois un médicamment contre l’effet secondaire du précédent]. En outre, son application au traitement du cancer est à l’étude, dans le but d’exploiter le système immunitaire pour combattre les tumeurs malignes. Actuellement, trois vaccins expérimentaux contre le VIH, conçus à partir d’un ARNm semblable aux vaccins COVID-19, en sont aux premiers stades des essais cliniques sur l’homme.

      Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *